top of page

LA SEMAINE DES MATHS !

« Les mathématiques, c’est compliqué ! Personne n’y comprend jamais rien ! » En voilà une légende urbaine difficile à déloger de l’esprit de nombreux enfants, souvent entretenue par leurs proches !

La « semaine des maths » donne l’occasion de transformer ce qui semble être une épreuve, en une véritable fête ! Stoppons un instant notre programmation spiralée, faisons une pause dans notre routine mathématique… Une pause… ? Vraiment ?


Cette année, le thème « Mathématiques à la carte » donne envie de faire ce que l’on veut… Partons alors dans le domaine des illusions d’optiques !



« Ces droites ont-elles l’air parallèles ? » Qu’en pensent les élèves de 6° ? Alors, à eux de construire leurs propres illusions ! …tiens, tiens, tiens… la construction de droites parallèles et perpendiculaires est au programme de 6°…



« Ces solides ont-ils l’air de pouvoir être construits ? » Au tour des 5° de plancher sur les solides impossibles ! …en pleine séance sur les prismes droits, ça tombe plutôt bien !




Un pavage façon Escher ? C’est juste parfait juste après le cours sur les transformations géométriques en 3° ! Construction avec l’aide d’un logiciel de géométrie dynamique de ces pavages à mettre en couleur !



La semaine des mathématiques, c’est aussi au moment du fameux « Jour-Pi » (π-day), cette petite lettre grecque se retrouve au centre de tous nos intérêts durant quelques jours ! Allons construire des cercles à la craie dans la cour avec les 5°, mesurer expérimentalement leur périmètre à l’aide d’une corde, rassemblons les données dans un tableur pour approximer la valeur de ce nombre si utile aux sages…


Ils ont ensuite chacun réalisé un collage en « jouant » avec les décimales infinies du nombre Pi, exposition au C.D.I. de leurs belles productions















Périmètres, aires et volumes de cercles, disques, sphères et boules ont besoin de cette mystérieuse lettre pour être calculés avec méthode, défi lancé aux élèves de 6° de comparer les périmètres et les aires de villages de campements romains autour d’Astérix pour retrouver leur noms ! Est-ce Petitbonum ou Babaorum qui a la plus longue palissade ? Sautons également sur l’occasion de ces calculs d’aires pour construire le « mètre carré » de chaque classe de 6° à l’aide de « Pixel Art », 100 exactement, chacun d’un « décimètre carré », contentant donc 100 petits carrés d’un « centimètre carré » ! Encore des compétences travaillées et validées, autour même d’un jeu de plateau sur les périmètres en folie !









Depuis la dernière réforme du collège, le lutin de Scratch a rejoint les programmes de mathématiques du cycle 4. Ce logiciel a l’avantage de favoriser la démarche essai/erreur. Ainsi, en programmant des jeux et en jonglant avec les tuiles colorées des instructions, les jeunes font des maths et développent leur logique sans même s’en rendre compte ! La semaine des maths a donc aussi été l’occasion de mener le projet d’algorithmique de l’année ! Élaboration d’un jeu de labyrinthe en 3°, et programmation du jeu « Chien-Chat-Poisson » pour les 5° !








Finalement, la semaine des maths, c’était vraiment bien ! En plus de résolutions d’énigmes en classe, de la découverte des anamorphoses et leurs constructions, de nombreux jeunes ont été récompensés pour leurs réalisations, diplôme et petit jeu mathématique à la clef ! Ils participeront encore avec joie l’année prochaine ! Alors, c’est toujours aussi compliqué les maths ?





74 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page